mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président chilien a demandé à Biden de retirer Cuba de la liste des pays parrainant le terrorisme

Washington, 4 novembre (Prensa Latina) Le président chilien Gabriel Boric a rencontré hier Joseph Biden, à qui il a demandé de lever les sanctions contre Cuba et de la retirer de la liste unilatérale de Washington des pays parrainant le terrorisme du terrorisme.

Dans des déclarations postérieures à leur rencontre à la Maison Blanche, Boric a informé avoir réitéré à Biden que, face à la situation difficile que traverse le pays caribéen, il est impératif de lever les mesures prises à son encontre.
Le dirigeant chilien a également évoqué la nécessité d’exclure Cuba de la liste des pays supposés parrainer le terrorisme. «Nous sommes convaincus qu’il n’en fait pas partie», a-t-il déclaré.
Nous comprenons, a-t-il ajouté, qu’aux États-Unis cette question enflamme beaucoup de passions, mais ici on doit penser qu’on ne sanctionne pas un gouvernement, mais un peuple.
« Quand un peuple souffre, nous devons tous nous inquiéter », a assuré le président chilien.
La rencontre a eu lieu dans le cadre de la commémoration des 200 ans d’établissement de liens mutuels et des 20 ans de signature d’un accord bilatéral de libre-échange.
Boric a également rencontré la Secrétaire d’État aux Affaires étrangères du Mexique, Alicia Bárcena, ainsi que le président de la Colombie, Gustavo Petro.
Ce vendredi, il a également participé à un forum sur la coopération et le développement où sont représentés plusieurs pays d’Amérique latine et des Caraïbes.
Au cours de cette réunion, il a assuré qu’au Chili « nous sommes pour le multilatéralisme, nous sommes pour un commerce équitable, nous voulons avancer et que cela se traduise par des améliorations concrètes de la qualité de vie de nos peuples ».
peo/mem/car/eam

 

EN CONTINU
notes connexes