lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba appelle à mettre fin au crime d’Israël contre la Palestine

Caracas, 7 novembre (Prensa Latina) Le ministre des Affaires étrangères de Cuba, Bruno Rodriguez, a déclaré hier que le crime d’Israël contre le peuple palestinien doit cesser et a appelé la communauté internationale à agir pour y mettre fin.

Lors d’un entretien accordé à la chaîne de télévision Telesur, le diplomate cubain a déclaré que le Conseil de sécurité de l’ONU devait s’acquitter de ses obligations.
Il a également demandé que l’Assemblée générale « agisse avec détermination face à la paralysie » que provoque au sein du Conseil de sécurité le veto des États-Unis, visant historiquement comme aujourd’hui à « garantir l’impunité à Israël » dans son agression et son occupation continues du territoire palestinien.
Il ne fait aucun doute qu’un véritable crime international est commis, un véritable massacre, a-t-il manifesté.
Il a souligné que c’est pourquoi Cuba, lors du récent vote à l’ONU pour la levée du blocus imposé à l’île par les États-Unis, a décidé de dénoncer ces actes comme une expression de politiques ancrées dans ce que le leader de la Révolution cubaine, Fidel Castro, a appelé, et que le président Miguel Díaz-Canel a récemment cité, « la philosophie de la spoliation et de la guerre ».
«C’est un crime que la communauté internationale doit arrêter», a insisté le ministre cubain.
Le ministère palestinien de la Santé a rapporté ce lundi que plus de 10 000 personnes ont été tuées et plus de 27 000 blessées, pour la plupart des enfants, des femmes et des personnes âgées, au cours des 31 jours d’attaque israélienne contre la bande de Gaza et de répression en Cisjordanie occupée.
peo/rgh/jcd

EN CONTINU
notes connexes