mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Prochaine tenue d’un tribunal contre le blocus imposé à Cuba par les États-Unis

Paris, 13 novembre (Prensa Latina) L’association française Cuba Linda a considéré aujourd’hui que la prochaine tenue du tribunal international contre le blocus nord-américain imposé à l’île, qui se tiendra cette semaine à Bruxelles, sera un outil pour dénoncer et porter à la connaissance de l’opinion publique le caractère criminel de cette politique.

L’organisation créée en 1998 pour promouvoir les liens entre la France et Cuba a confirmé à Prensa Latina sa participation au tribunal qui siègera au Parlement européen jeudi et vendredi, et a fait part de ses attentes face à l’illégalité du siège économique, commercial et financier imposé depuis plus de 60 ans.
« L’objectif est à la fois symbolique et médiatique. Ce tribunal réunira des juristes internationaux, des personnalités et des organisations européennes de solidarité avec Cuba, mais aussi nord-américaines et d’autres continents », a souligné l’association.
Selon Cuba Linda, le forum permettra de démontrer que le blocus viole le droit et les règles du commerce international ainsi que les principes fondamentaux de la Charte des Nations Unies et les règles de libre-échange.
Cet événement devra démontrer l’illégalité de cette politique criminelle extraterritoriale de Washington, qui l’exerce au détriment des personnes physiques et morales et de la souveraineté d’États tiers, notamment européens, a déclaré Cuba Linda.
Il aura également pour objectif de faire face à la guerre médiatique à l’encontre de la plus grande des Antilles, par laquelle les États-Unis prétendent justifier le blocus, pourtant rejeté par 31 résolutions de l’Assemblée générale des Nations Unies depuis 1992, la plus récente d’entre elles ayant été adoptée au début du mois avec le soutien de 187 pays.
Ce tribunal dénoncera à haute voix les mensonges répandus pour justifier le blocus et divulguera les conséquences des sanctions impérialistes contre les peuples, a manifesté Cuba Linda.
L’association française a réitéré sa condamnation du blocus et a défendu le droit inaliénable des Cubains à choisir leur propre avenir.
peo/jf/wmr

EN CONTINU
notes connexes