samedi 25 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le nombre de morts à Gaza est sans parallèle ni précédent, selon Guterres

Nations Unies, 20 novembre (Prensa Latina) Le monde est témoin d’un niveau inégalé et sans précédent de morts de civils, a affirmé aujourd’hui le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, en référence au conflit à Gaza.

Le plus haut responsable de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a déclaré que les tensions actuelles entre Israël et la résistance palestinienne sont les plus graves depuis qu’il dirige l’organisme multilatéral.
En quelques semaines, nous avons vu des milliers d’enfants mourir, a déploré Guterres lors d’une conférence de presse à propos de la présentation du dernier rapport d’émissions globales publié par l’Agence de l’environnement de l’ONU.
« Nous assistons à un massacre de civils sans précédent depuis que je suis secrétaire général », a-t-il souligné.
Ce lundi, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) a décrit la situation dans ses refuges déjà surpeuplés comme invivable.
Les habitants de Gaza n’ont pas le choix, a averti l’Agence en insistant sur le fait qu’aucun endroit de l’enclave n’est sûr pour la population.
Les autorités de la bande de Gaza estiment que plus de 13 000 civils ont été tués depuis le début des hostilités le 7 octobre.
Les bombardements israéliens ont directement touché 13 sites de l’Unrwa depuis cette date.
Dans le même temps, d’innombrables autres abris ont subi des dommages collatéraux, dont beaucoup dans le sud de Gaza, où les civils avaient pourtant reçu l’ordre de fuir par l’armée israélienne, a déclaré Tom White, directeur des affaires de l’Unrwa.
peo/ro/ebr

EN CONTINU
notes connexes