jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie veut connaître la position de l’Argentine son adhésion aux Brics

Moscou, 21 novembre (Prensa Latina) La Russie voudrait comprendre la position de Buenos Aires sur l’adhésion du pays sud-américain au Brics, et ce suite aux résultats des élections de dimanche dernier, « car il n’y a pas de clarté », a annoncé aujourd’hui le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

Il a rappelé que Diana Mondino, la conseillère en politique étrangère du président élu, Javier Milei, a déclaré fin octobre que l’alliance La Libertad Avanza ne voit actuellement aucun sens dans la participation de l’Argentine aux Brics, alors que le pays a été admis après le sommet du groupe en août dernier.
«Nous allons attendre des signes de Buenos Aires. Pourquoi devrions-nous parler d’une sorte de substitution? Pour commencer, nous devons comprendre la position de la nouvelle administration de Buenos Aires. Jusqu’à présent, nous n’avons aucune clarté sur ce point», a expliqué Riabkov.
Le nouveau président élu Milei a déclaré à plusieurs reprises qu’il n’avait pas l’intention de développer des relations interétatiques avec le Brésil, la Chine et la Russie en raison de son désaccord avec les politiques de ces États, mais a en même temps soutenu qu’il n’empêcherait pas les entreprises privées de faire des affaires avec eux.
Il considère les États-Unis et Israël comme des alliés prioritaires de l’Argentine, et a également déclaré lors de sa campagne électorale qu’il ne renforcera pas les relations avec certains pays latino-américains.
peo/mgt/Gfa

 

EN CONTINU
notes connexes