lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Douloureuse disqualification de la cubaine Omara Durand sur 400 m

Santiago du Chili, 26 novembre (Prensa Latina) La disqualification hier de la cubaine Omara Durand et son guide Yuniol Kindelán, après avoir remporté la finale des 400 m d’athlétisme des VIIe Jeux parapanaméricains Santiago 2023, est aujourd’hui qualifiée de douloureuse.

Durand, détentrice des records mondiaux sur les trois distances de vitesse en athlétisme (100, 200 et 400m) et multiple championne mondiale et paralympique, a gagné les médailles d’or des 100 et 200 mètres de ces jeux, mais elle a malheureusement été disqualifiée de la finale des 400m après application de l’article 7.9.5 du règlement technique.
Omara et Yuniol ont remporté la course avec une extrême facilité, mais l’athlète a lâché la lanière qui l’unit à son guide alors qu’il lui restait moins d’un mètre pour franchir la ligne finale.
Jorge Reinaldo Palma, directeur technique de la délégation cubaine, a expliqué à la presse que cette lanière ne peut être lâchée ni par l’athlète ni par le guide jusqu’à ce que l’arrivée soit franchie.
«C’est regrettable pour notre délégation, et en particulier pour Omara et Yuniol, mais après avoir réclamé, parce que nous n’étions pas surs des faits, nous avons pu visionner la vidéo de la course et constater clairement qu’elle avait enfreint le réglement», a-t-il déclaré.
Nous partageons la douleur de Omara, Yuniol, de l’entraîneur Miriam Ferrer et de tous les membres de la délégation, mais le règlement a été enfreint, d’où la disqualification, a manifesté Palma.
Ce titre aurait été la 14e médaille d’or pour la gazelle antillaise lors de rendez-vous parapanamericains, récolte qui a commencé lors de l’édition de Rio 2007 et s’est poursuivie à Guadalajara 2011, Toronto 2015, Lima 2019 et maintenant Santiago 2023.
À la veille de ce dénouement fatidique, la gazelle antillaise a déclaré à Prensa Latina être en très bonne condition pour participer l’année prochaine à ses quatrièmes Jeux paralympiques et accroître sa récolte de huit médailles d’or sous les cinq anneaux.
L’aventure estivale de Paris 2024 pourrait s’avérer la dernière grande compétition de l’une des meilleures sportives cubaines de ce début de siècle.
peo/Jha/jcm

EN CONTINU
notes connexes