jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les enfants de Gaza sont les plus touchés, dénonce l’Unicef

Ramallah, 27 novembre (Prensa Latina) La crise humanitaire dans la bande de Gaza s’aggrave quotidiennement et les enfants sont les plus touchés par les souffrances, a déclaré aujourd’hui le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef).

L’utilisation de sources d’eau contaminées a considérablement augmenté le risque de maladies, a averti l’entité dans un message sur son compte X (anciennement Twitter).
Adele Khodr, directrice régionale de l’Unicef, a également critiqué sur le même réseau social la violence contre les enfants dans cette enclave.
Il y a quelques heures, le porte-parole de l’Unicef, James Elder, a publié sur X un rapport d’un hôpital du sud de Gaza pour dénoncer la crise qui touche les enfants palestiniens.
La vidéo montre des enfants blessés qui ont été transportés du complexe médical Al-Shifa, au nord, vers l’hôpital Nasser, dans le sud.
« Je m’excuse de montrer ces images horribles d’enfants blessés à Gaza, mais compte tenu qu’ils doivent eux supporter cela, il est impératif que le monde voit ce que les enfants de Gaza vivent », a déclaré Elder, qui est présent sur place.
L’ONG Save the Children a récemment averti que, dans ce territoire, les enfants qui ne sont pas tués par les bombes israéliennes risquent de mourir de faim, de maladie et de déshydratation.
La situation est catastrophique, les civils, en particulier les mineurs, paient le prix le plus élevé de la violence en cours, a critiqué Alexandra Saiehla, militante de cette organisation dans une interview avec une chaîne de télévision arabe.
Il y a une semaine, nous avons averti que le nombre total d’enfants tués en quelques semaines à Gaza est plus élevé que le nombre annuel dans tous les conflits combinés depuis 2019, a-t-elle souligné.
Selon des sources officielles palestiniennes, plus de 6 000 mineurs ont été tuées depuis le début de l’attaque israélienne.
peo/jf/rob

EN CONTINU
notes connexes