lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’OMS signale une augmentation des maladies à Gaza

Ramallah, 29 novembre (Prensa Latina) L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde aujourd’hui contre l’augmentation spectaculaire des cas de maladies dans la bande de Gaza en raison des conditions de vie déplorables provoquées par les bombardements et le siège d’Israël.

Actuellement, 1,3 million de Palestiniens vivent dans des abris dans l’enclave côtière, a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, sur son compte X (anciennement Twitter).
« Le surpeuplement et le manque de nourriture, d’eau, d’assainissement et d’hygiène de base, de gestion des déchets et d’accès aux médicaments provoquent un grand nombre de maladies », a-t-il souligné.
Par exemple, depuis le 7 octobre, début du nouveau cycle de violence, 12 000 cas de gale, 11 000 cas de poux, 36 000 cas de diarrhée et 111 000 cas de maladies respiratoires aiguës ont été signalés.
À cela s’ajoutent 24 mille éruptions cutanées, deux mille cinq cents de varicelle et mille cent de jaunisse, a-t-il ajouté.
Adhanom Ghebreyesus a souligné que, compte tenu des conditions de vie et du manque de soins de santé, davantage de personnes pourraient mourir de maladies que de bombardements dans ce territoire.
« Nous avons besoin d’un cessez-le-feu durable. Maintenant. C’est une question de vie ou de mort pour les civils », a-t-il souligné.
peo/mv/rob

 

EN CONTINU
notes connexes