mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Parlement cubain adopte une déclaration en soutien au peuple palestinien

La Havane, 20 décembre (Prensa Latina) L’Assemblée nationale du pouvoir populaire de Cuba (Parlement) a adopté aujourd’hui à l’unanimité une déclaration en soutien à la cause du peuple palestinien et condamnant les crimes du régime israélien.

Lors de la première journée de la deuxième période ordinaire du Parlement, en sa dixième législature, les députés ont ratifié le texte exprimant l’indignation face au génocide contre le peuple de Palestine, qui met en évidence l’échec de l’ordre international actuel pour empêcher ce massacre.
Il condamne également le meurtre de milliers de Palestiniens dans la bande de Gaza, dont 70 % d’enfants et de femmes, en raison des bombardements aveugles perpétrés par Tel-Aviv depuis le 7 octobre dernier.
Il souligne également que la situation actuelle est la conséquence de 75 années de pratiques israéliennes d’occupation et de colonisation illégales. Le texte dénonce les attaques du régime sioniste contre les hôpitaux, les écoles, les camps de réfugiés, les centres des Nations Unies, des logements et autres infrastructures civiles, ainsi que la privation d’eau, alimentation, électricité et le blocage de l’aide humanitaire à la population gazaouie.
Il dénonce en outre le meurtre délibéré de dizaines de professionnels de la presse.
Toutes ces actions, souligne la déclaration, constituent de graves violations du droit international humanitaire, du droit international et sont des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.
Les députés cubains ont également critiqué la responsabilité et la complicité du gouvernement des États-Unis dans ce génocide en faisant obstacle à l’action du Conseil de sécurité par le biais du pouvoir antidémocratique et obsolète de veto pour protéger les exactions du gouvernement israélien.
«L’impunité avec laquelle Israël a agi historiquement ne peut s’expliquer que par sa confiance dans le fait qu’il n’y aura pas de conséquences en raison du soutien du gouvernement des États-Unis», souligne le document adopté.
Les parlementaires ont appelé d’urgence à un cessez-le-feu immédiat et à l’ouverture de négociations entre les parties.
Ils ont en outre réaffirmé la nécessité d’une solution globale, juste et durable au conflit, fondée sur la création de deux États, qui permette au peuple palestinien d’exercer son droit à l’autodétermination et de disposer d’un État indépendant et souverain, et avec Jérusalem-Est pour capitale.
peo/ro/mpp

EN CONTINU
notes connexes