jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Parlement cubain exprime sa solidarité avec l’Équateur

La Havane, 11 janvier (Prensa Latina) Le président de l'Assemblée nationale du pouvoir populaire de Cuba (Parlement), Esteban Lazo, a ratifié aujourd'hui la solidarité de l’île avec le peuple et le gouvernement de l'Équateur face à la violence déclenchée par les groupes criminels dans ce pays.

Lazo a exprimé sur le compte du réseau social X du parlement le plein appui des autorités cubaines à la paix dans cette nation, et ce à la veille du 10e anniversaire de la proclamation de l’Amérique latine et des Caraïbes comme zone de paix lors d’un sommet des dirigeants de la région tenu dans la capitale insulaire en 2014.
La veille le président cubain Miguel Díaz-Canel a condamné les récents actes de violence signalés dans plusieurs villes équatoriennes.
A travers le même réseau social, le président a exprimé son soutien au gouvernement du pays sud-américain et a exprimé sa solidarité avec les familles touchées par les événements qui ont notamment provoqué la déstabilisation des institutions.
Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères Bruno Rodríguez a ratifié la position de son gouvernement à son homologue équatorien, tout en souhaitant un prompt rétablissement de la paix face à la violence croissante dans son pays.
Mardi, des groupes armés ont pris le contrôle d’une chaîne de télévision à Guayaquil et de l’université puis ont semé la terreur dans les rues, ce qui a amené le président équatorien Daniel Noboa à annoncer un décret de conflit armé interne et à classer comme terroristes plusieurs groupes criminels organisés du pays.
Noboa, en poste depuis novembre 2023, a ordonné l’intervention directe des Forces armées qui ont commencé à patrouiller dans les rues.
Ces actes se sont produits en plein état d’urgence décrété lundi dernier par Noboa, qui prévoyait un couvre-feu de 23h00 à 5h00 (heure locale).
L’Équateur a terminé l’année 2023 comme le pays le plus violent d’Amérique latine, avec plus de 7 800 morts violentes, un chiffre sans précédent qui contraste avec la baisse de la criminalité jusqu’en 2017.
mem/lld

EN CONTINU
notes connexes