mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Colombie comme exemple pour les situations de conflit dans le monde

Nations Unies, 12 janvier (Prensa Latina) Le chef de la Mission de vérification des Nations Unies en Colombie, Carlos Ruiz Massieu, a qualifié hier le processus de paix dans ce pays d'exemple pour les situations de conflit dans d'autres parties du monde.

Sept ans après la signature de l’Accord de paix final il existe des obstacles à surmonter mais aussi des ingrédients de succès, a déclaré le représentant lors de son rapport au Conseil de sécurité sur les progrès du mécanisme de fin septembre à décembre 2023.
Le diplomate a exhorté à profiter de ce qui a été réalisé et à donner la priorité aux domaines laissés pour compte, une étape fondamentale pour répondre aux attentes de millions de Colombiens et pour renforcer la légitimité et la crédibilité de l’instrument.
La détermination manifestée jusqu’à présent portera encore ses fruits lors du prochain cycle de négociations, prévu à Cuba, notamment en prolongeant et en renforçant le cessez-le-feu entre les parties.
Ruiz Massieu a appelé tous les acteurs armés à donner des preuves tangibles d’une réelle volonté d’œuvrer pour la paix, en contribuant à réduire la violence dans tout le pays, à mettre fin aux affrontements et à respecter les civils.
De son côté, le ministre colombien des Affaires étrangères, Álvaro Leyva, a annoncé une prochaine visite de trois jours des membres du Conseil de sécurité en février prochain dans ce pays sud-américain.
Cette visite comportant plusieurs réunions signifie que l’organisme de sécurité prend très au sérieux l’idée d’une paix totale, a ajouté le chef des Affaires étrangères.
Le rapport présenté au Conseil appelle les autorités colombiennes à redoubler d’efforts pour protéger les leaders sociaux et les signataires de l’Accord de paix.
Le texte préparé par la Mission de vérification appelle également à la mise en œuvre immédiate des principaux mécanismes de garantie de sécurité et des politiques récemment adoptées.
« S’engager en faveur du succès de l’Accord final ne peut en aucun cas devenir une menace existentielle », manifeste le rapport.
Le texte reconnaît la détermination de la Colombie à consolider la paix et souligne les initiatives de dialogue en cours, en référence aux négociations entre le Gouvernement et l’Armée de libération nationale et avec les dissidents des anciennes FARC-EP.
peo/livp/rgh/ebr

EN CONTINU
notes connexes