mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Gouvernement de la Colombie prolonge de six mois le cessez-le-feu avec l’EMC

Bogota, 15 janvier (Prensa Latina) La décision du gouvernement colombien de proroger le cessez-le-feu bilatéral et temporaire avec l’État-major central (EMC) des anciennes FARC-EP fait aujourd’hui partie des efforts de l’exécutif pour parvenir à la paix totale dans le pays.

Selon le communiqué, l’extension de la cessation des opérations militaires offensives commencera à minuit ce mardi 16 janvier (heure locale) et jusqu’au 15 juillet prochain.
Depuis le Bureau du Haut-Commissariat pour la paix, il a été signalé que le décret 0016 du 14 janvier 2024, signé par le ministre de la Défense Iván Velásquez, ordonnait « la suspension des opérations militaires offensives et des opérations de police, ainsi que des actes contraires au Protocole de règles et d’engagements convenu entre les parties à la table des négociations de paix ».
La mesure ajoute que « les accords et protocoles signés avec l’EMC et ceux qui sont signés à la table des négociations de paix concernant le cessez-le-feu bilatéral sont obligatoires».
En vertu de cette nouvelle disposition, les parties pourront convenir de nouveaux objectifs nationaux et temporaires visant à renforcer le processus de paix, à approfondir les transformations territoriales et à remplacer les économies illicites, puis à assurer la protection de l’environnement, la participation de la société et la protection humanitaire de la population civile.
Le 16 octobre dernier, le gouvernement et l’EMC ont convenu d’un premier cessez-le-feu de trois mois, qui expire ce mardi 16 janvier.
Cet accord a coïncidé avec l’installation de la table de dialogue avec les dissidents des anciennes FARC-EP (Forces armées révolutionnaires de Colombie-Armée du peuple).
peo/ro/Ifs

 

EN CONTINU
notes connexes