jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Émotion en Équateur suite à l’assassinat d’un procureur

Quito, 18 janvier (Prensa Latina) L’assassinat du procureur César Suárez, qui portait des accusations de terrorisme contre 11 criminels qui ont attaqué la chaîne TC Televisión la semaine dernière, provoque aujourd’hui l’émotion en Équateur.

Des tueurs à gages ont abattu le fonctionnaire ce mercredi dans le nord de la ville côtière de Guayaquil alors qu’il se rendait à une audience.
Tant que la vie et la sécurité des juges et des procureurs ne seront pas garanties, le crime organisé et la corruption continueront de soumettre l’État de droit, a averti l’analyste politique Mauro Andino sur son compte du réseau social X.
Andino estime que, même si les forces armées et la police nationale tentent de faire leur travail, l’impunité et la terreur s’imposeront parmi les acteurs de la justice, a-t-il averti.
Les médias locaux signalent que le procureur Suarez a joué un rôle décisif dans des affaires clés, telles que des enquêtes pour corruption dans des hôpitaux publics impliquant Daniel Salcedo, arrêté la veille au Panama.
À la suite de l’attaque armée contre la chaîne TC Televisión le mardi 9 janvier dernier, Suarez a lancé une procédure pour terrorisme contre les 11 personnes détenues lors des faits. Cette attaque a été le prélude à la déclaration de conflit armé interne en Équateur annoncée par le président.
À la suite de ce décret exécutif, les opérations conjointes des forces armées et de la police nationale se sont intensifiées, près de 2 000 personnes ont été détenues, dont 158 pour des accusations d’association au terrorisme, selon le dernier bilan officiel.
peo/mem/nta

EN CONTINU
notes connexes