dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des voix de gratitude envers Cuba lors de la Conférence Nouvelle Opération Vérité

La Havane, 22 janvier (Prensa Latina) Les voix de reconnaissance et de solidarité envers Cuba se multiplient parmi les participants à la Conférence internationale Nueva Operación Verdad (Nouvelle Opération Vérité) qui se tient depuis hier dans cette capitale.

Les professionnels du journalisme et des médias qui assistent à la rencontre s’accordent également sur leur condamnation du blocus économique, financier et commercial imposé à l’île par les États-Unis depuis plus de 60 ans et rejettent l’inclusion de Cuba dans une liste de pays supposés parrainer le terrorisme.
Le ministre de l’Information du Liban, Ziad Makary, par exemple, a condamné le maintien du siège par lequel les administrations successives de Washington cherchent à asphyxier le peuple cubain.
Pour sa part, Gloria La Riva, militante et journaliste nord-américaine, a jugé absurde d’associer la plus grande des Antilles à des actes extrémistes alors que l’on sait que c’est Cuba qui a été victime du terrorisme sous le patronage des États-Unis.
L’ambassadeur de la Barbade auprès de la Communauté des Caraïbes, David Comissiong, a lui aussi condamné la désignation unilatérale des États-Unis qui est dénuée de tout fondement.
Ces déclarations ont lieu au cours de l’événement commémorant le 65e anniversaire de l’Opération Vérité qui a eu lieu à La Havane les 21 et 22 janvier 1959, lorsque des centaines de journalistes se sont rendus dans la capitale cubaine pour connaître de première main la réalité de la révolution naissante dans la plus grande des Antilles.
Face à la nécessité de révéler au monde la vérité de Cuba et de la région, trois mois plus tard naissait l’Agence d’information latino-américaine Prensa Latina, considérée également comme un symbole des profondes transformations entreprises par le gouvernement révolutionnaire.
L’exemple donné par le média lui a valu hier une reconnaissance conférée par le Congrès Hispano-américain de la Presse pour son travail en faveur de la vérité.
Le président de cette association, Amin Cruz, a souligné le travail journalistique réalisé par Prensa Latina pendant 65 ans, son éthique et pour « être une source de lumière pour les générations présentes et futures de journalistes ».
Il a souligné comment l’agence a brisé les paradigmes de la communication au 20ème siècle, et comment elle le fait encore au 21ème, ainsi que sa capacité à franchir les frontières au service de la vérité.
La Conférence Internationale Nouvelle Opération Vérité tient aujourd’hui sa deuxième et dernière journée à l’Hôtel Royalton Havane avec la participation de dizaines de professionnels de l’information de 34 pays.
peo/Jha/Ifs

EN CONTINU
notes connexes