jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La violence fait 63 morts en Haïti durant la première quinzaine de janvier

Port-au-Prince, 22 janvier (Prensa Latina) L’Ordre des Défenseurs des Droits de l’Homme d’Haïti (Ordedh) a rapporté aujourd’hui que du 1er au 15 janvier 63 personnes ont perdu la vie dans ce pays caribéen à la suite de la violence des gangs armés.

Selon le communiqué diffusé ici, parmi les victimes figurent des jeunes, des femmes, des membres de communautés et des criminels.
L’Ordedh recommande la présence permanente de la police dans la zone métropolitaine ainsi que dans les grandes villes du pays.
Il a également lancé un appel pour que la Police nationale haïtienne s’impose en des points stratégiques fixes et aux frontières territoriales afin d’arrêter le trafic illégal d’armes et de munitions au profit des gangs.
Aujourd’hui même, trois personnes ont été tuées lors d’une fusillade dans la ville de Jérémie, chef-lieu de la Grande Anse.
Tout s’est passé lorsque des proches du fonctionnaire Paulémont Michel, récemment nommé par le Premier ministre haïtien Ariel Henry, ont dispersé par des tirs d’armes à feu un groupe de manifestants opposés au fonctionnaire et au chef du gouvernement.
Une personne est décédée sur place et deux autres des suites de leurs blessures, tandis qu’un certain nombre d’individus ont été transférés dans des centres de soins, a communiqué le média numérique Le Facteur Haïti.
peo/Jha/joe

EN CONTINU
notes connexes