mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Lavrov : L’Occident entrave la sortie pacifique du conflit en Ukraine

Nations unies, 22 janvier (Prensa Latina) Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov a assuré aujourd’hui devant le Conseil de sécurité de l’ONU que les pays occidentaux font obstacle à la recherche d’une solution pacifique au conflit avec l’Ukraine.

« Le facteur clé qui entrave la recherche d’une solution pacifique à la crise ukrainienne est le soutien continu de l’Occident au régime de Kiev malgré son agonie et son incapacité à infliger une défaite stratégique à la Russie », a estimé le diplomate lors de la réunion consacrée à l’analyse des menaces à la paix et à la sécurité internationales.
Le ministre a affirmé que son pays n’avait jamais refusé de négocier avec l’Ukraine, tout en réaffirmant sa volonté de dialogue.
Cependant, Lavrov a considéré les formules de paix du président ukrainien Volodimir Zelenski comme une voie qui ne va nulle part.
« La réception prolongée d’armes par le régime corrompu de Zelensky a un aspect plus dangereux : le désir de tirer le meilleur parti du conflit parce que les autorités de Kiev revendent simplement certaines des armes occidentales sur le marché noir », a affirmé le plus haut représentant de la diplomatie russe.
Dans le même ordre d’idées, il a rappelé que les plus hautes sphères des États-Unis avaient annoncé des attaques russes contre la Pologne, les États baltes et la Finlande.
« Il y a beaucoup de choses auxquelles il est possible de penser pour obtenir de l’argent du Congrès et du Parlement européen, alors quand on les convainc de la nécessité de continuer à soutenir l’Ukraine au détriment de leurs citoyens, ils demandent à la Russie d’arrêter cette opération militaire spéciale » en cours, a-t-il ajouté.
Pour sa part, le haut représentant adjoint du Bureau des affaires de désarmement des Nations Unies, Adedeji Ebo, a appelé à la plus grande retenue dans le conflit et à la protection des civils et des infrastructures.
L’ONU continuera d’œuvrer pour une paix juste et durable en Ukraine, conformément au droit international, y compris la Charte des Nations Unies, et à la résolution pertinente de l’Assemblée générale des Nations Unies, a-t-il manifesté.
peo/Jha/ebr

EN CONTINU
notes connexes