jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Unrwa poursuit ses efforts malgré les réductions de fonds

Nations unies, 29 janvier (Prensa Latina) L’Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) a assuré aujourd’hui qu’elle faisait tout son possible pour maintenir ses opérations face à la situation de plus en plus précaire et aux coupures de fonds annoncées.

Suite aux accusations de liens présumés d’une douzaine de ses membres avec le groupe de résistance Hamas, l’Unrwa poursuit ses efforts pour soutenir les civils, a assuré l’agence dans un message publié sur le réseau social X.
Lundi, les Nations Unies ont confirmé l’ouverture d’une enquête du Bureau des services de contrôle interne à ce sujet, au milieu de plusieurs appels de représentants de l’organisme pour ne pas mettre fin au soutien à la plus grande organisation d’aide dans l’enclave côtière.
Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé les pays qui ont suspendu le financement à reconsidérer leurs décisions pour au moins assurer la continuité des opérations humanitaires vitales.
Les Nations Unies prennent des mesures rapides à la suite des graves accusations portées contre plusieurs membres du personnel de l’Agence, a déclaré le haut représentant dans un communiqué diffusé dimanche.
Le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a averti que le manque de financement ne nuirait qu’à la population de la bande de Gaza, et ce après près de quatre mois de combats acharnés.
Le peuple de Gaza a enduré des horreurs et des privations inimaginables pendant des mois, a également affirmé le coordinateur humanitaire de l’ONU, Martin Griffiths.
«Ses besoins n’ont jamais été aussi grands, et notre capacité humanitaire à les aider n’a jamais été aussi menacée. Nous devons faire de notre mieux pour donner un moment d’espoir au peuple de Gaza », a-t-il ajouté.
L’Unrwa emploie d’habitude 13 000 personnes qui fournissent des services aux communautés palestiniennes de Gaza, mais après l’offensive israélienne, seulement 3 000 personnes travaillent dans la zone de guerre.
Dans le cadre de ses activités, l’agence gère des abris pour plus d’un million de personnes et fournit de la nourriture et des soins de santé aux civils qui en ont un besoin urgent depuis le début du conflit.
Fondée en 1948, l’organisation pour les réfugiés palestiniens a été créée pour répondre aux besoins des personnes déplacées par la guerre pendant la fondation d’Israël, tout en fournissant éducation, santé et autres services aux Palestiniens à Gaza, en Cisjordanie, en Jordanie, en Syrie et au Liban.
peo/mem/ebr

EN CONTINU
notes connexes