samedi 20 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Trois millions d’enfants en Haïti auront besoin d’une aide humanitaire, selon l’Unicef

Nations Unies, 1er février (Prensa Latina) Près de trois millions d'enfants pourraient avoir besoin d'une aide humanitaire en 2024 en Haïti alors que la violence augmente dans le pays, prévient aujourd'hui un rapport du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef).

Le rapport assure qu’au moins 170 mille mineurs ont quitté leur foyer en raison du manque de sécurité et de la dernière escalade de violence depuis le début de l’année, ce qui représente une augmentation alarmante par rapport à l’année 2023.
Au cours des deux dernières semaines, près de 2 500 personnes, pour la plupart des femmes et des enfants, ont été déplacées après des affrontements dans les zones de Solino et Gabelliste à Port-au-Prince, capitale de ce pays des Caraïbes.
La situation pèse énormément sur les ressources déjà maigres des communautés d’accueil et des services sociaux existants, tandis que les indices confirment la détérioration rapide de la situation et l’impact profond de la crise sur les mineurs et les groupes les plus vulnérables.
Les enfants et leurs familles subissent des vagues incessantes de violence brutale qui entraînent jour après jour de nouvelles horreurs, la perte de proches, des maisons détruites et une ombre omniprésente de peur, a déclaré le représentant de l’Unicef en Haïti, Bruno Maes.
« La population, privée d’éléments de base comme la nourriture, les soins médicaux et l’éducation, se trouve dans une crise qui prive l’enfance de son essence même. Une catastrophe humanitaire se déroule sous nos yeux », a-t-il ajouté après une récente visite dans trois camps de personnes déplacées dans la capitale.
En réponse, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance et ses partenaires fournissent un soutien multisectoriel dans les zones affectées, en particulier pour les enfants séparés de leur famille et souffrant des conséquences de la violence.
Le soutien comprend une aide d’urgence garantissant l’accès aux soins médicaux et psychosociaux, ainsi que l’offre d’espaces sûrs où les enfants peuvent entamer un processus de rétablissement.
Pour couvrir efficacement les besoins humanitaires du pays en 2024 l’Unicef a demandé 221,7 millions de dollars.
« Nous ne pouvons pas rester les bras croisés tandis que des souffrances interminables compromettent l’avenir des enfants d’Haïti. Chaque moment d’inaction aggrave encore plus une crise qui dévore leurs vies », a déploré Maes.
La communauté internationale a le devoir d’apporter de l’espoir et du changement dans la vie de ces enfants et de leur garantir un avenir plus prometteur et plus sûr, a manifesté le représentant de l’Unicef.
peo/livp/mem/ebr

EN CONTINU
notes connexes