mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Occident ne cherche pas à résoudre les enquêtes sur les attaques contre Nord Stream

Moscou, 28 février (Prensa Latina) La décision du Danemark de cesser son enquête sur les explosions des gazoducs Nord Stream confirme le manque d’intérêt de l’Occident pour trouver les coupables, a déclaré aujourd’hui la porte-parole du ministère des Affaires étrangères russe Maria Zakharova.

Cette décision, à la suite de celle similaire prise par la Suède, confirme clairement que les pays occidentaux ne sont pas intéressés par la détection des véritables auteurs et exécutants des attentats perpétrés contre les gazoducs Nortd Stream 1 et Nord Stream 2, a déclaré la diplomate.
La police danoise a annoncé lundi dernier avoir clos l’enquête sur les attaques contre les gazoducs Nord Stream. Selon elle, parce qu’il n’avait pas trouvé de motifs suffisants pour engager des poursuites pénales concernant cet incident, tout en concluant qu’il s’agissait d’un sabotage délibéré.
La Suède avait donc auparavant pris la même décision.
Le 26 septembre 2022, des explosions se sont produites sur deux gazoducs russes d’exportation : Nord Stream et Nord Stream 2.
La société d’exploitation Nord Stream AG a indiqué que les gazoducs avaient souffert de dommages sans précédent et qu’il était impossible d’évaluer le temps nécessaire aux réparations.
Le Bureau du Procureur général de la Fédération de Russie a pour sa part ouvert une enquête, qualifiant cet incident d’acte de terrorisme international.
peo/ro/Gfa

EN CONTINU
notes connexes