lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Palestine condamne les projets colonialistes d’Israël en Cisjordanie

Ramallah, 29 février (Prensa Latina) Le ministère palestinien des Affaires étrangères a dénoncé aujourd'hui les projets israéliens visant à renforcer et étendre les colonies juives dans les territoires occupés tout en maintenant son agression contre la bande de Gaza.

La droite israélienne au pouvoir exploite l’inquiétude mondiale concernant la guerre génocidaire contre notre peuple à Gaza pour renforcer ses objectifs coloniaux en Cisjordanie occupée, y compris à Jérusalem-Est, a critiqué le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés dans un communiqué.
Le texte a dénoncé « le colonialisme sous toutes ses formes et les attaques de colons armés contre des citoyens palestiniens, y compris des enfants ».
À cet égard, il a attiré l’attention sur le dernier rapport de l’ONG israélienne La Paix Maintenant qui a révélé un nouveau projet du gouvernement de Benjamin Netanyahu visant à construire une nouvelle colonie à l’est de la ville de Bethléem.
Nous surveillons ce projet colonial raciste avec une extrême gravité et le considérons comme une tentative officielle israélienne de saper toute opportunité de concrétiser le principe d’une solution à deux États, a souligné le ministère.
La droite israélienne au pouvoir profite de « la violence, des guerres et du chaos dans la région pour mettre en œuvre davantage de projets coloniaux qui prolongent son maintien au pouvoir », a-t-il affirmé.
Selon La Paix maintenant, le chef du Commandement central israélien, le général Yehuda Fuchs, a signé une ordonnance délimitant la juridiction d’une nouvelle colonie au nord de la ville d’Al-Ubediya, à l’est de Bethléem.
Cette ordonnance complète une décision gouvernementale adoptée il y a un an visant à fonder neuf colonies et qui prévoit la construction en deux phases de 13 600 logements, a souligné l’organisation.
Actuellement, plus de 700 000 colons israéliens vivent en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, et ce malgré plusieurs résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et des revendications mondiales, qui considèrent ces territoires comme faisant partie du futur État palestinien.
peo/livp/jf/rob

EN CONTINU
notes connexes