samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président colombien ordonne la suspension des achats d’armes à Israël

Bogota, 29 février (Prensa Latina) Le président colombien Gustavo Petro a ordonné aujourd’hui de suspendre tout achat d’armes à Israël suite à l’attaque de l’armée de Tel-Aviv contre des civils palestiniens qui attendaient de l’aide humanitaire et de la nourriture à Gaza.

« Demandant de la nourriture, plus de 100 Palestiniens ont été tués par (Benjamin) Netanyahu. Cela s’appelle un génocide et rappelle l’Holocauste, même si les puissances mondiales n’aiment pas le reconnaître. Le monde doit bloquer Netanyahou. La Colombie suspend tout achat d’armes à Israël», a déclaré Petro sur son profil du réseau social X.
La coopération militaire a été l’un des éléments centraux des relations entre la Colombie et Israël pendant des décennies.
Les armées des deux pays ont effectué des exercices de formation pour renforcer les techniques de combat et de lutte contre le terrorisme.
La Colombie a également acheté à ce pays une partie importante du matériel de guerre dont elle a doté ses forces militaires.
Les données du Centre d’éducation militaire et de l’industrie militaire colombienne indiquent que l’armée, la police et le Corps technique d’enquête du Bureau du Procureur général de la nation utilisent plusieurs armes produites par l’industrie israélienne.
En outre, le gouvernement de Petro, par l’intermédiaire du ministère des Affaires étrangères, a condamné cette attaque avec la plus grande fermeté.
«L’État d’Israël doit respecter sans délai ses engagements internationaux en matière de droit international et de droit international humanitaire, ainsi que les mesures conservatoires demandées par la Cour Internationale de Justice », a-t-il exigé par l’intermédiaire dudit ministère.
«Le gouvernement colombien suivra cette situation avec attention, réaffirmant son appel à un cessez-le-feu immédiat, soutenu par la communauté internationale dans son ensemble», a-t-il souligné.
Une centaine de Palestiniens ont été tués et des centaines d’autres ont été blessés aujourd’hui par l’attaque israélienne contre une foule de citoyens qui se sont rassemblés pour attendre l’arrivée de vivres dans la ville de Gaza, au nord du pays.
peo/lam/otf

EN CONTINU
notes connexes