samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Milei annonce la fermeture de l’agence de presse Télam

Buenos Aires, 3 mars (Prensa Latina) Le président argentin Javier Milei a annoncé vendredi lors de l’ouverture de la 142e session ordinaire du Congrès qu’il fermerait l’agence de presse Télam.

Le mandataire a accusé ce média, de 79 ans d’expérience, de servir la propagande kirchnérienne (partisans des anciens mandataires Nestor Kirchner et Cristina Fernandez) et a attaqué les institutions de ce type et les professionnels qui se prononcent à son encontre.
En outre, il a blâmé le gouvernement de l’ancien président Alberto Fernández pour la situation actuelle et a réitéré que « l’État (actuel) est une association criminelle ».
Milei a reconnu qu’il n’avait pas de majorité parlementaire ni d’intendants et de gouverneurs, mais a assuré qu’il poursuivrait son plan car « la victoire dans la guerre ne dépend pas du nombre de soldats, mais des forces venant du ciel ».
Il a également plaidé pour un ajustement (économique) brutal et rapide, la correction des prix réprimés et de l’inflation comme seuls moyens d’assainir l’économie.
En un mois, nous avons progressé dans la réduction des dépenses publiques la plus profonde de notre histoire avec une réduction de cinq points du produit intérieur brut, a-t-il assuré.
Nous avons réduit les dépenses primaires de l’État de 40 pour cent en termes réels, ce qui est dû à la suppression des travaux publics, à la réduction de 98 points des transferts vers les provinces, à la réduction de moitié du nombre des ministères et à la fin des plans sociaux.
Il a également défendu un protocole anti-protestations approuvé par la ministre de la Sécurité Patricia Bullrich et fortement critiqué par les organisations sociales et les défenseurs des droits humains.
peo/ode/gas

 

EN CONTINU
notes connexes