vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Borrell affirme que Gaza est un cimetière palestinien

Bruxelles, 19 mars (Prensa Latina) Gaza est actuellement un cimetière pour des milliers de Palestiniens et pour les principes du droit humanitaire, a déclaré le haut représentant de l'Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et de Sécurité, Josep Borrell.

Avant la guerre, ce territoire était la plus grande prison à ciel ouvert ; aujourd’hui, c’est le plus grand cimetière à ciel ouvert, a indiqué Borrell à son arrivée au Conseil des ministres de l’entité communautaire.
Le chef de la diplomatie européenne a déclaré qu’il espérait que les ministres prépareraient le terrain pour que les dirigeants de l’UE révisent la position commune sur la situation dans ce territoire lors du sommet qu’ils tiendront ici entre jeudi et vendredi.
Le haut représentant a également évoqué la demande de l’Espagne et de l’Irlande de suspendre l’accord d’association de l’UE avec Israël en raison de la violation du droit humanitaire par Tel-Aviv.
Le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a quant à lui affirmé hier que le risque de famine dans la bande de Gaza est une catastrophe d’origine humaine et a réitéré la nécessité d’un cessez-le-feu humanitaire immédiat et que les autorités israéliennes garantissent un accès total et sans restrictions à l’aide humanitaire dans l’enclave.
Le dernier rapport sur l’insécurité alimentaire à Gaza est une dénonciation atroce des conditions sur le terrain pour les civils, a déclaré Guterres après la publication du document de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui qualifie d’imminente la famine dans la partie nord de la bande de Gaza.
Plus de la moitié des Palestiniens, soit 1,1 million de personnes, ont complètement épuisé leurs réserves alimentaires et sont confrontés à des niveaux de faim catastrophiques, a déclaré le secrétaire général en précisant que ces chiffres reflètent le plus grand nombre de personnes dans de telles conditions jamais enregistré par la Classification Intégré de la phase de sécurité alimentaire, « partout et à tout moment ».
peo/livp/ro/ehl

EN CONTINU
notes connexes