lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Une rapporteuse de l’ONU appelle à des sanctions contre Israël face à la famine à Gaza

Ramallah, 21 mars (Prensa Latina) La famine intentionnelle à Gaza a besoin d’une réponse politique conforme au droit international, a exigé aujourd’hui la rapporteuse spéciale de l’ONU sur les droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés, Francesca Albanese.

L’Organisation mondiale de la santé note qu’un nombre croissant d’enfants de Gaza sont au bord de la mort en raison de la faim aiguë et que les nouveau-nés meurent d’insuffisance pondérale à la naissance, a-t-elle déclaré sur son compte du réseau social X.
« Pendant ce temps, des milliers de camions transportant des fournitures essentielles sont bloqués depuis des mois à Rafah », a-t-elle déclaré, évoquant la frontière entre l’enclave côtière et l’Égypte.
À plusieurs reprises, les autorités du Caire ont accusé Israël d’entraver l’entrée de denrées alimentaires, de médicaments et de produits vitaux dans le territoire attaqué.
Au cours des dernières semaines, Francesca Albanese a réclamé au monde un embargo sur les armes contre Israël en raison de son attaque démesurée contre Gaza, où plus de 31 000 Palestiniens ont été tués depuis le 7 octobre de l’année dernière.
Aider le peuple palestinien signifie bloquer l’exportation d’armes vers Israël, a-t-elle écrit sur X.
Face à cette violation du droit international humanitaire, il faut « un moratoire urgent sur tous les transferts d’armes (gérés par l’État ou sous forme privée) vers des territoires à risque », a-t-elle souligné.
peo/jf/rob

EN CONTINU
notes connexes