mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le blocus économique imposé à Cuba jugé inacceptable en France

Paris, 25 mars (Prensa Latina) Le député de La France Insoumise (LFI) Rodrigo Arenas a jugé aujourd’hui inacceptable le blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis à Cuba, arguant du droit de chaque pays à l’indépendance et à la souveraineté.

Nous ne pouvons accepter qu’il existe dans un monde partagé un pays que l’on tente de priver de son autodétermination, alors que ce qui devrait prévaloir c’est la fraternité et la solidarité face aux défis communs, a commenté à Prensa Latina le parlementaire de la dixième circonscription de Paris.
Selon Arenas, dans le cas de Cuba, la politique des États-Unis, qui appliquée depuis plus de 60 ans, est encore plus contestable car l’apport solidaire et désintéressé de l’île à tant de pays en difficulté est bien connu.
C’est pourquoi il est inconcevable que l’île reste sous un blocus qui cherche à empêcher les gens de choisir leur propre destin, a souligné le membre de la Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation à l’Assemblée nationale.
Quant aux relations franco-cubaines, le député a signalé qu’il existe des intérêts communs qui vont notamment de la lutte contre le changement climatique aux actions en faveur de la sécurité alimentaire et du bien-être humain.
Nous avons toujours beaucoup à apprendre les uns des autres, n’oublions pas que la France possède une partie de ses compatriotes dans les Caraïbes, dans des territoires comme la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Barthélemy et Saint-Martin, une région particulièrement menacée par le changement climatique, a-t-il manifesté.
Arenas a souligné que face aux multiples défis de l’humanité, la seule voie logique est l’inclusion, la solidarité, la paix et la fraternité.
Nous avons ces obligations si nous pensons au monde que nous laisserons derrière nous aux générations à venir, a déclaré le politicien d’origine chilienne.
peo/jf/wmr

 

EN CONTINU
notes connexes