vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Chine rejette les accusations de cyberattaques présumées

Beijing, 26 mars (Prensa Latina) La Chine a exhorté aujourd'hui les États-Unis et le Royaume-Uni à cesser de politiser les questions de cybersécurité et a accusé les deux pays d'exagérer les prétendues cyberattaques chinoises.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lin Jian, a assuré que l’imposition de sanctions contre des individus et des entités du pays asiatique était une manœuvre purement politique.
« La Chine est fortement mécontente de cela », a déclaré le porte-parole, ajoutant que Beijing prendra les mesures nécessaires pour défendre ses intérêts légitimes.
Lin a exigé que les deux nations ne diffament pas et ne calomnient pas la nation asiatique et qu’elles cessent de mener des cyberattaques contre ce pays.
Les États-Unis ont annoncé des sanctions contre une entreprise chinoise et deux citoyens de ce pays, les accusant de cyberopérations malveillantes contre les infrastructures critiques de Washington, et qui seraient soutenues par le gouvernement chinois.
Le Royaume-Uni a également accusé la Chine de mener des cyberattaques contre ses élus et ses commissions électorales.
Selon le ministère des Affaires étrangères chinois, les cyberattaques contre des entités de l’État se produisent presque quotidiennement et la plupart proviennent du territoire nord-américain.
« Les États-Unis sont le plus grand empire de piratage informatique au monde et le cyber-voleur mondial », a déclaré le porte-parole Wang Wenbin.
peo/livp/mem/idm

EN CONTINU
notes connexes