mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La France poursuit l’évacuation de ses citoyens vulnérables en Haïti

Port-au-Prince, 26 mars (Prensa Latina) La France poursuit aujourd'hui l'évacuation de ses citoyens vulnérables en Haïti, où la violence perpétrée par les gangs semble être un cauchemar sans fin.

Le gouvernement français a mis des hélicoptères à la disposition de ses compatriotes âgés et des personnes sous traitement médical pour quitter le pays accompagnés de leurs familles.
Environ 1 100 Français, dont beaucoup ont la double nationalité, vivent en Haïti, a indiqué le journal numérique Haïti Libre, qui n’a pas révélé le nombre exact d’entre eux qui envisagent de quitter le pays antillais. Il ne s’agit pas d’une évacuation proprement dite, précise le journal sur la base des données des autorités de la nation européenne.
Les ressortissants français concernés sont transportés sur un porte-hélicoptère, avant d’être évacués par voie maritime vers la Guadeloupe ou la Martinique. Ils décideront eux-mêmes s’ils souhaitent rester sur ses îles ou rentrer en France.
Dans son dernier décompte, le ministère de la Défense de la République dominicaine a confirmé que près de 300 diplomates ont déjà été transférés par hélicoptère depuis le pays voisin, où l’aéroport international est fermé depuis plus de 15 jours.
Ce portefeuille a précisé que 296 diplomates de l’Union européenne, de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international, des Nations unies et de l’ambassade de Cuba et du Canada, ont été évacués par des opérations de sécurité.
Le 7 mars, le gouvernement du Premier ministre Ariel Henry, qui a démissionné quatre jours plus tard, a déclaré l’état d’urgence pour un mois, alors que la violence des gangs et la panique collective persistaient.
peo/livp/mem/joe

EN CONTINU
notes connexes