lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie accuse le président du CIO de discréditer le sport mondial

Moscou, 3 avril (Prensa Latina) Le ministère russe des Affaires étrangères a accusé aujourd’hui le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, de discréditer le sport mondial et le mouvement olympique.

«Des gens comme Thomas Bach discréditent le sport mondial, discréditent le mouvement olympique», a déclaré la porte-parole dudit ministère, Maria Zakharova, dans une déclaration à la presse.
Plus tôt, Bach, dans une conversation avec les imitateurs russes Vovan et Lexus qui se faisaient passer pour des politiciens africains, a admis que le CIO avait demandé aux Ukrainiens de suivre les déclarations « patriotiques » spécifiquement des sportifs russes sur internet afin d’empêcher leur participation aux prochains Jeux olympiques de Paris.
Le président du CIO a également déclaré qu’une commission spéciale suivait ces déclarations «patriotiques».
Zakharova a souligné que la Russie mise sur la coopération sportive sur un pied d’égalité avec tous les pays du monde avec «le véritable olympisme» et non avec «l’olympisme de Bach», ainsi que sur des compétitions honnêtes sans aucune politisation.
Le bloc occidental, a dénoncé Zajárova, a politisé le sport et placé sur le piédestal la ségrégation et le classement des personnes par nationalité.
Le 28 février 2022, quatre jours après que la Russie eut lancé une « opération militaire spéciale » pour arrêter les bombardements ukrainiens contre les civils de Donetsk et de Lougansk, Bach a recommandé aux organisations sportives internationales d’interdire les sportifs russes et biélorusses de participer aux compétitions.
En décembre 2023, le CIO a finalement décidé de permettre aux athlètes russes de participer aux Jeux olympiques de Paris avec des limitations spécifiques : sans drapeau ni hymne, et ils n’apparaîtront pas non plus lors de la cérémonie d’ouverture ni au classement des médailles.
peo/mem/Gfa

 

EN CONTINU
notes connexes