samedi 18 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

En Argentine Milagro Sala dénonce les persécutions judiciaires

Buenos Aires, 4 avril (Prensa Latina) La leader sociale argentine Milagro Sala a dénoncé hier la guerre juridique (lawfare) à son encontre et réitéré sa volonté de continuer la lutte, trois mille jours après son arrestation.

La leader du mouvement Tupac Amaru est détenue depuis plus de huit ans pour incitation présumée à la violence en menant une manifestation contre les changements au programme coopératif imposés par l’ancien gouverneur de Jujuy, Gerardo Morales.
Actuellement, elle est assignée à résidence et plusieurs organisations ont dénoncé les humiliations, les abus et les attaques dont elle a été victime.
Sala souffre d’épisodes de thrombose veineuse profonde et de problèmes rénaux et, en 2023, elle a souffert la mort de son fils Sergio Chorolque et de son mari, le journaliste et poète Raúl Noro.
Dans des déclarations à la station radio AM750, elle a assuré que ces années ont été très dures et que « des dizaines de collègues ont été injustement poursuivis, ils ont subi le harcèlement, la persécution, la torture et une vie conditionnée par des causes inventées pour empêcher la protestation sociale ».
À plusieurs reprises, nous avons parlé d’un laboratoire de droit à Jujuy et il semblait que personne ne nous comprenait lorsque nous disions que cela se produisait ici en même temps que l’imposition du néolibéralisme. Ils veulent nous discipliner, a-t-elle affirmé.
De même, elle a condamné les mesures qui tendent vers la privatisation, les licenciements et la confiscation des terres des peuples indigènes.
peo/livp/rgh/gas

EN CONTINU
notes connexes