samedi 18 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Israël empêche une mission de l’OMS dans les hôpitaux du nord de Gaza

Genève, 4 avril (Prensa Latina) Une mission de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans les hôpitaux du nord de Gaza a été suspendue hier après que l'armée israélienne l'a maintenue à un point de contrôle pendant des heures.

Selon le rapport du responsable de l’organisation sur place, le groupe de l’agence de santé des Nations Unies se dirigeait vers les hôpitaux Al Ahli et Al Sahaba, au nord de la bande de Gaza avec du carburant, du matériel médical, de la nourriture et de l’eau.
Ils sont partis ce mercredi entre six et sept heures du matin, heure locale, mais environ huit heures plus tard, ils sont revenus après avoir passé tout ce temps en détention à un point de contrôle, a indiqué le responsable.
« Trop de missions sont empêchées, retardées ou refusées », a déclaré le Dr Richard Peerperkorn, expliquant qu’ils attendent toujours l’autorisation de visiter l’hôpital Al Shifa, complètement détruit et où se trouvent des patients qui doivent être évacués.
L’OMS a dénoncé que les mécanismes de coordination avec les parties en conflit, qui ont permis pendant des décennies d’acheminer de l’aide dans d’autres guerres, ne sont pas respectés dans ce cas.
Il s’agit d’une pratique normale qui respecte le droit humanitaire international pour protéger les civils et garantir l’arrivée de l’aide malgré le conflit, a déclaré Peerperkorn.
« Le fait est qu’une opération militaire responsable cherche toujours à protéger les civils et à garantir qu’ils aient accès aux besoins fondamentaux : un abri, de la nourriture et des médicaments », a déclaré le directeur des urgences de l’organisation, Mike Ryan.
Hier également, le directeur de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Gebreyesus, a regretté l’assassinat de sept collaborateurs de l’ONG World Central Kitchen, affirmant que leurs véhicules étaient clairement identifiés et n’auraient jamais dû être attaqués.
peo/livp/jha/crc

EN CONTINU
notes connexes