lundi 20 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba dénonce à l’ONU la rhétorique hypocrite des États-Unis sur la crise à Gaza

Nations Unies, 9 avril (Prensa Latina) Le représentant permanent de Cuba auprès des Nations Unies (ONU), Ernesto Soberón, a rejeté hier la rhétorique des États-Unis sur la crise à Gaza et a appelé à une solution large, juste et durable au conflit.

S’exprimant devant l’Assemblée générale, l’ambassadeur a pointé du doigt Washington pour avoir protégé son allié au Moyen-Orient tout en « feignant d’être préoccupé par les nombreuses morts sans précédent de civils palestiniens, la catastrophe humanitaire, la faim et la situation sanitaire critique à Gaza, conséquence de l’offensive israélienne ».
Le génocide se poursuivra aussi longtemps que les États-Unis continueront à soutenir et à protéger la puissance occupante en lui fournissant des armes, une aide militaire et en exerçant leur veto au Conseil de sécurité, a-t-il ajouté.
Soberón a rappelé que les États-Unis étaientt le seul pays à ne pas soutenir la résolution exigeant un cessez-le-feu temporaire à Gaza pendant le mois de Ramadan, approuvée il y a deux semaines avec 14 voix positives et l’abstention de la représentation nord-américaine.
Lors d’une séance plénière de l’Assemblée générale sur l’usage du veto au Conseil de sécurité sous le thème « La situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne », nous dénonçons que le génocide à Gaza se poursuivra aussi longtemps que les États-Unis continue de soutenir et de protéger Israël, a-t-il manifesté.
Le diplomate a ratifié le soutien de son pays à une Conférence de paix sous les auspices de l’ONU qui permettrait la préservation des droits inaliénables du peuple palestinien, ainsi que le soutien à l’entrée de l’État de Palestine comme membre à part entière de l’ONU.
« Nous réaffirmons la solidarité invariable de Cuba avec la cause palestinienne ; ainsi que notre désir de paix et de stabilité pour l’ensemble de la région du Moyen-Orient. Les nations arabes sœurs peuvent compter sur le soutien sans réserve de Cuba à ce noble effort », a-t-il ajouté.
Selon l’ambassadeur cubain, la réponse au conflit nécessite immédiatement une solution large, juste et durable, basée sur la création de deux États qui permettent au peuple palestinien d’exercer son droit à l’autodétermination et d’avoir un État indépendant et souverain au sein des frontières d’avant 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale.
peo/livp/mem/ebr

EN CONTINU
notes connexes