samedi 18 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La France équipera la Police nationale haïtienne

Port-au-Prince, 11 avril (Prensa Latina) L’ambassadeur de France en Haïti, Fabrice Mauries, a assuré que son pays participera à la formation et l’équipement de la police du pays caribéen, actuellement durement affecté par une coalition de gangs.

Mauries a rendu visite au directeur général de la Police nationale haïtienne, Frantz Elbé, qui a remercié Paris pour sa collaboration dans la lutte contre les bandes criminelles.
Les gangs ont déjà attaqué l’aéroport, le port, les écoles, les universités, les commissariats, les prisons, les ministères, les banques, les entrepôts communautaires de la capitale et ont mis le feu à un entrepôt de 96 mille mètres carrés dans la zone franche.
Ils ont également attaqué des voitures privées, un séminaire religieux et plus d’une douzaine de pharmacies, et ont brûlé la maison d u propre Elbé.
Le chef de la coalition de gangs Viv Ansanm, Jimmy Chérisier, plus connu sous le nom de Barbecue, a juré de livrer une bataille pour libérer Haïti des griffes des politiciens traditionnels et des oligarques corrompus.
Barbecue a étendu ses menaces à la Mission multinationale d’appui à la Police nationale d’Haïti, qui, dirigée par le Kenya, prévoit d’arriver dans le pays une fois que le Conseil présidentiel de transition sera opérationnel, qui est également dans le viseur des gangs.
«Nous ne faisons pas une révolution pacifique. Nous sommes en train de faire une révolution sanglante», a déclaré Barbecue, qui a tenu la France, le Canada et les États-Unis responsables du bain de sang en Haïti.
peo/rgh/joe

EN CONTINU
notes connexes