samedi 18 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Campagne israélienne contre le système de santé de Gaza

Ramallah, 23 avril (Prensa Latina) Les forces armées israéliennes ont mené 73 attaques mensuelles contre le secteur de la santé à Gaza au cours des six derniers mois, le nombre le plus élevé lors des récents conflits dans le monde, a dénoncé hier Save the Children.

L’organisation non gouvernementale a souligné dans un communiqué que depuis le 7 octobre de l’année dernière, 435 attaques israéliennes contre le secteur de cette enclave côtière ont été enregistrées.
Ce chiffre dépasse le nombre d’attaques mensuelles dans tous les autres pays déchirés par la guerre depuis 2018, y compris l’Ukraine, a-t-elle souligné.
De tels crimes ne sont pas seulement signalés à Gaza mais aussi en Cisjordanie, où 369 ont été enregistrés depuis cette date, a détaillé l’ONG.
« Six mois de bombardements constants, de siège et d’obstruction des livraisons d’aide ont anéanti le système de santé à Gaza », a critiqué l’organisation.
À cet égard, elle a cité les données du Bureau central palestinien des statistiques, selon lesquelles seuls 11 des 36 hôpitaux de ce territoire fonctionnent partiellement.
Quelque 350 000 personnes souffrant de maladies chroniques à Gaza n’ont pas accès aux médicaments, fournitures et services vitaux, a déclaré l’organisation.
« Nous avons récemment constaté un afflux d’enfants provenant d’autres hôpitaux avec des blessures et des membres manquants, nécessitant souvent des greffes de peau et de multiples opérations, mais même obtenir des choses simples comme un soulagement puissant de la douleur est un grand défi », a déclaré l’infirmière Becky Platt.
« J’ai vu plus de jaunisse au cours des deux dernières semaines que dans toute ma carrière », a déclaré Simon Struthers, pédiatre à l’hôpital de campagne de la ville de Rafah.
Nous voyons des infections respiratoires aiguës, des cas de malnutrition, de gale, d’hépatite A, et nous traitons de nombreux enfants souffrant de gastro-entérite aiguë, un type qui se transmet par voie fécale, a-t-il déclaré.
L’ONG a accusé les troupes israéliennes d’attaquer « les ambulances, les convois d’aide médicale et les routes d’accès ».
Après six mois d’horreur inimaginable, le système de santé de Gaza est à genoux, a déclaré Xavier Joubert, directeur national de Save the Children dans le territoire palestinien occupé.
peo/livp/jf/rob

 

EN CONTINU
notes connexes