samedi 18 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie rejette la restitution de territoires en échange d’actifs

Moscou, 29 avril (Prensa Latina) La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, María Zakharova, a catégoriquement exclu hier la restitution de territoires rattachés à la Russie en échange de ses actifs immobilisés après le début des opérations en Ukraine.

« Les actifs ne sont pas échangés contre des territoires, la patrie ne se vend pas », a publié Zakharova dimanche dernier sur son compte du réseau social Telegram.
La diplomate a ainsi commenté un rapport du Wall Street Journal, selon lequel l’Allemagne préconise de ne pas toucher aux actifs russes sous embargo en Occident afin de pouvoir les utiliser comme atout dans une future négociation de paix et inciter la Russie à restituer une partie des territoires occupés en Ukraine.
Les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, ainsi que les provinces de Kherson et de Zaporojie, territoires qui faisaient autrefois partie de l’Ukraine, ont rejoint la Fédération de Russie fin septembre 2022 après avoir organisé des référendums d’autodétermination.
Selon Zakharova, les actifs russes « doivent rester intacts, sinon il y aura une réponse sévère au vol de l’Occident ».
Une loi approuvée par les deux chambres du Congrès des États-Unis, et promulguée par le président Joe Biden fin avril, prévoit la création d’un mécanisme international lié à la réutilisation ou à la saisie des avoirs souverains de Moscou au profit de Kiev.
Sous la juridiction de la nation nord-américaine se trouvent actuellement gelés des actifs russes d’une valeur comprise entre quatre et cinq milliards de dollars, sur un total de 300 milliards immobilisés dans le monde ; la majeure partie de cette somme est gelée dans l’Union européenne.
Jusqu’à présent, Bruxelles a résisté aux pressions de Washington et a uniquement envisagé d’utiliser les rendements générés par les actifs gelés de la Russie au profit de l’Ukraine.
peo/livp/oda/gfa

EN CONTINU
notes connexes