lundi 20 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie juge infondées les accusations d’utilisation d’armes chimiques

Moscou, 2 mai (Prensa Latina) Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a qualifié aujourd'hui d'infondées les accusations des États-Unis concernant l'utilisation présumée d'armes chimiques en Ukraine.

Nous avons vu l’actualité à cet égard et, comme toujours, ce sont des accusations totalement gratuites, qui ne sont étayées par rien, puisque la Russie a été et continue d’être fidèle à ses engagements en vertu du droit international dans cette affaire, a déclaré Peskov aux journalistes ce jeudi au Kremlin.
Le 1er mai, le Département d’État des États-Unis a imposé des sanctions à plus de 280 personnes et entités en Russie, dont trois structures gouvernementales et quatre entreprises liées au développement d’armes chimiques et biologiques.
Dans sa déclaration officielle, qui ne cite aucune preuve, Washington affirme que la Russie a utilisé des armes chimiques telles que la chloropicrine et peut-être aussi des agents anti-émeutes en Ukraine pour déloger les forces ukrainiennes des positions fortifiées et réaliser des avancées tactiques.
La chloropicrine est un liquide incolore avec une odeur âcre qui provoque des larmoiements. Il est utilisé comme insecticide et fongicide. Il a été largement utilisé pendant la Première Guerre mondiale et stocké pendant la Seconde Guerre mondiale, mais son utilisation militaire est actuellement interdite.
Depuis le 24 février 2022, la Russie mène une « opération militaire spéciale » en Ukraine dont les objectifs, selon le président Vladimir Poutine, sont de protéger la population d’un « génocide perpétré par les autorités actuelles de Kiev ».
De même, l’objectif est de faire face aux risques pour la sécurité nationale que représente l’avancée de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) vers l’est.
En décembre dernier, Poutine a déclaré que l’opération se poursuivrait jusqu’à ce que la Russie parvienne à la « dénazification, à la démilitarisation et à la neutralité de l’Ukraine ».
peo/livp/mem/gfa

 

EN CONTINU
notes connexes