samedi 18 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un meilleur accès humanitaire à Gaza, une demande continue de l’ONU

Nations Unies, 6 mai (Prensa Latina) Les refus continus d'accès à l'aide et au travail humanitaire à Gaza provoquent un appel à rendre des comptes pour ce que l'ONU considère comme une violation du droit international.

Après avoir entravé en avril un quart des missions humanitaires dans le nord de l’enclave, les autorités israéliennes ont refusé l’entrée pour la deuxième fois la semaine dernière au commissaire général de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), Philippe Lazzarini.
À cela s’ajoutent dix autres incidents enregistrés par l’ Unrwa ces derniers jours, impliquant des tirs sur des convois, des arrestations de membres du personnel de l’ONU, des menaces avec des armes et de longs retards aux points de contrôle.
Selon Lazzarini, ces actions ont obligé les convois à se déplacer dans l’obscurité ou à abandonner leur mission.
Ce sont des incidents fréquents, alors que l’Agence reste plongée dans une course contre la montre pour éviter la famine à Gaza.
Dans une déclaration récente, l’Unrwa a appelé à une enquête indépendante face au mépris flagrant de Tel-Aviv envers les travailleurs, les opérations et les installations humanitaires.
De l’avis de Lazzarini, les circonstances actuelles suscitent des craintes parmi les humanitaires, tout en créant un dangereux précédent qui compromettrait le travail humanitaire dans le monde.
« Depuis le début de la guerre, les Nations Unies, y compris l’Unrwa et d’autres personnels, installations et opérations humanitaires, ont été ouvertement ignorés », a déclaré Lazzarini dans un message publié sur le réseau social X.
Le refus de l’accès humanitaire, a-t-il rappelé, constitue une violation du droit humanitaire.
La semaine dernière, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a également dénoncé les limitations persistantes d’accès auxquelles sont confrontés les travailleurs des Nations Unies sur le terrain pour apporter des fournitures vitales.
Entre autres choses, l’agence a cité des refus de missions planifiées ou des retards prolongés aux points de contrôle militaires installés par Israël sur les routes entre le nord et le sud de Gaza.
« L’ONU et ses partenaires humanitaires poursuivent leurs efforts pour étendre les opérations d’aide autant que possible », a signalé le porte-parole du secrétaire général de l’ONU.
L’Unrwa a apporté une aide essentielle à des centaines de milliers de foyers de Gaza, malgré la violence, les contrôles israéliens et le manque de financement.
Toutefois, cette aide est loin d’être suffisante pour atténuer la crise humanitaire que traverse le territoire palestinien depuis le 7 octobre dernier.
peo/livp/kmg/ebr

EN CONTINU
notes connexes