lundi 20 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Inquiétudes en Haïti quant aux aux enfants non accompagnés expulsés de la République Dominicaine

Port-au-Prince, 15 mai (Prensa Latina) L'augmentation du nombre d'enfants haïtiens non accompagnés expulsés de la République dominicaine voisine est aujourd'hui une source de préoccupation dans ce pays des Caraïbes.

La Fondation haïtienne Zanmi Timoun a rapporté qu’au cours du premier trimestre 2024 son centre de transit a accueilli 200 enfants sans tuteur au point de frontière connu sous le nom de Belladères/Elias Piñas.
Les mineurs ont enduré des conditions infernales depuis qu’ils ont été interceptés par les autorités dominicaines de l’immigration, subissant le même traitement que les adultes.
Selon la fondation, les expulsions reflètent le renforcement de la politique migratoire du gouvernement dominicain envers Haïti depuis le début de la construction du canal d’irrigation dans ce pays avec une prise d’eau dans la rivière Masacre.
Zanmi Timoun a dénoncé les mauvais traitements subis par ces enfants et a demandé que les accords et traités internationaux relatifs aux droits de l’enfant soient respectés.
Ces documents stipulent clairement que les États signataires doivent garantir que les enfants ne soient pas séparés de leurs parents contre leur gré, a précisé le communiqué.
Les mineurs – dit la fondation – arrivent au centre « dans des conditions humiliantes : pieds nus, avec des vêtements déchirés, affamés, ce qui est condamné par la convention et d’autres instruments internationaux des droits de l’homme ». La fondation a demandé aux autorités de porter leur attention sur ces enfants expulsés sans leurs parents, insistant sur l’adoption de mesures pour protéger les intérêts de cette tranche d’âge très vulnérable.
peo/livp/mem/joe

 

EN CONTINU
notes connexes