dimanche 16 juin 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le ministre des Affaires étrangères russe déclare que l’Ukraine doit assumer une nouvelle réalité territoriale

Moscou, 20 mai (Prensa Latina) Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a insisté hier pour que l'Ukraine assume la nouvelle réalité territoriale après plus de deux ans d' « opération militaire spéciale ».

«Il est temps que les autorités de Kiev reconnaissent la réalité sur le terrain. J’espère qu’ils prendront en compte ce message qui a été répété à plusieurs reprises et que l’Occident comprendra qu’il est temps d’arrêter de sacrifier l’Ukraine au nom de ses objectifs absolument non viables », a déclaré Lavrov à la chaîne Rossiya 1.
Depuis le 24 février 2022, la Russie mène une « opération militaire spéciale » en Ukraine dont les objectifs, selon le président Vladimir Poutine, sont de protéger la population russophone d’un « génocide perpétré par les autorités actuelles de Kiev ».
De même, l’objectif est de faire face aux risques pour la sécurité nationale que représente l’avancée de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) vers l’est.
Jusqu’à présent, l’Ukraine a conditionné la cessation des hostilités à la récupération de tous les territoires, y compris la Crimée, qui a rejoint la Russie en mars 2014.
La dernière série de pourparlers entre Moscou et Kiev pour parvenir à un accord sur la fin des hostilités a eu lieu le 29 mars 2022 en Turquie.
Le conflit ukrainien, selon le Kremlin, peut évoluer vers une solution politique à condition que la nouvelle réalité territoriale soit prise en compte et que les garanties de sécurité sur lesquelles insiste Moscou soient respectées.
En décembre dernier, Poutine a déclaré que l’opération se poursuivrait jusqu’à ce que la Russie parvienne à la dénazification, à la démilitarisation et à la neutralité de l’Ukraine.
peo/livp/jha/gfa

EN CONTINU
notes connexes