dimanche 14 juillet 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président colombien demande l’intervention d’une force de paix à Gaza

Bogotá, 30 mai (Prensa Latina) Le président colombien, Gustavo Petro, a plaidé mardi en faveur de la formation d'une force de maintien de la paix des Nations Unies dans la bande de Gaza, à laquelle, a-t-il assuré, son pays serait disposé à faire partie.

Le mandataire a écrit son commentaire sur le réseau social X, tout en reproduisant une information qui rend compte de la convocation de l’ONU à une réunion d’urgence pour traiter les attaques israéliennes à Rafah.
Lundi dernier, le ministère des Affaires étrangères de la nation sud-américaine avait condamné l’escalade de la violence contre les civils palestiniens et déploré les attaques aériennes israéliennes contre le camp de réfugiés de Tal Al-Sultan, au nord-ouest de Rafah, où des dizaines de personnes ont été tuées et de nombreuses autres blessées.
À Gaza, selon le communiqué, 35 000 personnes ont perdu la vie depuis le 7 octobre 2023, tandis que la violence augmente en Cisjordanie.
Le texte a souligné que la Colombie réitère sa demande d’un cessez-le-feu immédiat et définitif, de la libération de tous les otages et de l’entrée de l’aide humanitaire nécessaire.
De même, a poursuivi le texte, elle exige le respect et l’application sans délai des mesures et décisions des organisations internationales.
Il est nécessaire de mettre fin une fois pour toutes aux souffrances de la population civile, dans le respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire, a exigé le pays sud-américain.
La Colombie continuera à plaider pour qu’une solution fondamentale soit trouvée, impliquant une solution à deux États garantissant le droit d’Israël et de la Palestine à coexister en paix, souligne le communiqué.
peo/livp/ro/ifs

EN CONTINU
notes connexes