dimanche 14 juillet 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les personnes déplacées augmentent en raison du conflit au Soudan, prévient l’OIM

Nations Unies, 30 mai (Prensa Latina) Plus de sept millions de personnes ont été déplacées à l'intérieur du Soudan à cause du conflit, dont plus de la moitié sont des mineurs, a déclaré hier l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Selon cette organisation, deux millions de personnes supplémentaires ont quitté leur domicile en traversant les frontières vers les pays voisins.
Les Nations Unies sont en alerte depuis des semaines quant à l’expansion des hostilités vers le Nord Darfour, où se trouvent toujours des dizaines de milliers de réfugiés.
Face au risque imminent de famine, l’agence a exigé aux parties belligérantes davantage d’accès pour atteindre les civils piégés.
L’escalade à El Fasher, capitale du Nord Darfour, pourrait déclencher un massacre dans le dernier bastion des Forces soudanaises, actuellement assiégé par les Forces paramilitaires de soutien rapide (RSF).
El Fasher est la seule zone du Darfour qui ne soit pas entièrement contrôlée par les RSF.
La ville abrite des centaines de milliers de personnes déplacées internes, dont des survivants des précédentes attaques des RSF.
Ce mercredi, le Programme alimentaire mondial a assuré transporter près de 1 200 tonnes de nourriture à travers le Darfour pour quelque 116 000 hommes, femmes et enfants.
Le convoi se dirige vers le Darfour central et 12 sites dans tout le Darfour méridional, y compris les camps de personnes déplacées à Nyala, après être entré au Soudan depuis le Tchad par le passage de Tine.
Le PAM a insisté sur la nécessité de protéger le passage de l’aide vers les communautés vulnérables auxquelles elle est destinée.
peo/livp/jha/ebr

EN CONTINU
notes connexes