dimanche 14 juillet 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’ONU appelle à mettre fin à l’horreur et aux souffrances des civils à Gaza

Nations Unies, 30 mai (Prensa Latina) Le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a appelé mardi à mettre fin à l'horreur et aux souffrances des civils à Gaza en réitérant sa condamnation des attaques aériennes israéliennes contre Rafah.

Le haut représentant a insisté sur la nécessité d’un cessez-le-feu immédiat après plus de sept mois de conflit et de la libération inconditionnelle de tous les otages, et a appelé à davantage de protection pour la population.
Dans un communiqué publié par son porte-parole, Guterres s’est dit horrifié par les images de morts et de blessés, dont de nombreux jeunes enfants, après que l’armée israélienne a bombardé dimanche dernier des tentes de Palestiniens déplacés dans le sud de l’enclave.
« Comme cela a déjà été dit, l’horreur et la souffrance doivent cesser immédiatement », a-t-il indiqué.
La catastrophe humanitaire à Gaza, a-t-il ajouté, est désormais aggravée par la perspective inadmissible d’une famine provoquée par l’homme.
Le secrétaire général a rappelé les récentes ordonnances de la Cour Internationale de Justice exigeant qu’Israël mette fin à l’offensive à Rafah, où se trouvait plus de la moitié de la population de Gaza au début du mois.
Selon le haut représentant de l’ONU, les autorités israéliennes doivent autoriser, faciliter et permettre la livraison immédiate, sûre et sans entrave de fournitures humanitaires à ceux qui en ont besoin.
Il a également exhorté à maintenir ouverts tous les points de passage conformément aux résolutions établies par le Conseil de sécurité.
« Les organisations humanitaires doivent disposer d’un accès humanitaire complet, rapide, sûr et sans entrave pour atteindre tous les civils dans le besoin à travers Gaza », a-t-il déclaré.
Il a en outre appelé à œuvrer rapidement pour restaurer la sécurité, la dignité et l’espoir pour la population touchée, ce qui nécessitera des efforts urgents pour soutenir et renforcer le nouveau gouvernement palestinien et ses institutions, notamment en préparant l’Autorité palestinienne à reprendre ses responsabilités à Gaza.
« Nous devons également avancer avec des mesures tangibles et irréversibles pour créer un horizon politique », a estimé le diplomate.
La dévastation et la misère des sept derniers mois ont renforcé la nécessité pour les Israéliens, les Palestiniens, les États de la région et la communauté internationale de s’engager sur la voie politique, longtemps retardée, vers une solution à deux États, a-t-il manifesté.
peo/livp/rgh/ebr

EN CONTINU
notes connexes