dimanche 14 juillet 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie condamne les États-Unis pour lever son veto sur la livraison d’armes au bataillon Azov

Moscou, 12 juin (Prensa Latina) La Russie a condamné la décision des États-Unis de lever l’interdiction de fournir des armes au bataillon nationaliste ukrainien Azov, a déclaré hier le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Nous l’apprécions très négativement, car il s’agit d’ultranationalistes, c’est en fait une unité armée ultranationaliste, a précisé Peskov, en commentant à la presse ce mardi la position de Moscou sur cette décision de Washington.
Le porte-parole a ajouté que le changement de position des États-Unis montre qu’ils «ne mettent aucune option de côtés dans leurs tentatives de supprimer la Russie, en utilisant bien sûr le peuple ukrainien comme un outil».
Lundi, le quotidien The Washington Post a rapporté, citant le Département d’État, que l’administration de Joe Biden avait levé l’interdiction d’envoyer des armes de fabrication nord-américaine au bataillon ukrainien Azov.
Comme l’a rappelé le média, il y a une dizaine d’années, cette unité ukrainienne a été interdite d’utiliser des armes nord-américaines parce que les autorités des États-Unis ont établi que certains de ses fondateurs avaient exprimé des opinions racistes, xénophobes et ultranationalistes.
En outre, l’ONU a accusé le groupe de violations des droits de l’homme.
Le bataillon Azov, également connu sous le nom de régiment Azov, est une unité de volontaires néo-nazis, mais depuis 2014 il fait partie de la Garde nationale ukrainienne.
En août 2022, la Cour suprême de Russie a déclaré le bataillon ukrainien Azov organisation terroriste.
peo/ro/Gfa

EN CONTINU
notes connexes