dimanche 14 juillet 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le commissaire européen a qualifié la situation humanitaire en RDC de catastrophique

Kinshasa, 21 juin (Prensa Latina) Le commissaire de l'Union européenne (UE) chargé de la gestion des crises, Janez Lenarčič, a qualifié mercredi de catastrophique la situation humanitaire dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

Lors d’une visite dans les camps de personnes déplacées à Goma, capitale de la province du Nord-Kivu, le représentant européen a confirmé la surpopulation et les nombreuses pénuries auxquelles les personnes sont confrontées dans ces lieux.
Selon Radio Okapi, Lenarčič a visité le site de Bushagala, dans le territoire de Nyiragongo, ainsi que l’hôpital CBCA Ndosho, où il a échangé avec des personnes qui ont dû quitter leur domicile à cause des violences et du conflit armé ainsi qu’avec des malades et des blessés.
Il s’est également entretenu avec le gouverneur du Nord-Kivu, le général-major Peter Chirimwami, avec des responsables de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco) et avec les représentants de plusieurs agences et organisations non gouvernementales, a précisé la source.
Sur son compte du réseau social X, anciennement Twitter, le commissaire de l’Union Européen a souligné le travail du Comité international de la Croix-Rouge, « qui sauve des vies chaque jour », et a appelé à protéger les civils et à respecter le droit international humanitaire.
Il a également souligné le travail de la Monusco, pour son rôle fondamental dans la protection des lieux destinés aux personnes déplacées, ainsi que l’importance de garantir que le retrait de cette force « ne crée pas de risques supplémentaires pour la population locale et les travailleurs humanitaires ».
Lundi dernier, Lenarčič et la délégation qui l’accompagnait ont eu une réunion avec le président Félix Tshisekedi au cours de laquelle ils ont exprimé leur solidarité et le soutien de l’UE au peuple congolais.
Lors de la réunion, le commissaire a exprimé la volonté du bloc européen de soutenir les efforts de paix et de continuer à fournir une aide humanitaire aux personnes qui en ont besoin, et a regretté que depuis le début de l’année il y ait eu près d’un million de nouvelles personnes déplacées dans l’est de la RDC.
Il a indiqué qu’il demanderait aux autorités européennes de débloquer un nouveau fonds destiné à atténuer la situation précaire dans laquelle vivent ces personnes.
« L’année dernière, nous avons débloqué 100 millions d’euros. Cette année, nous avons commencé avec 64 millions et j’ai décidé de demander à nos autorités budgétaires d’approuver 35 millions supplémentaires car la situation humanitaire s’est détériorée », a-t-il noté.
peo/livp/mem/kmg

 

EN CONTINU
notes connexes