dimanche 14 juillet 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba rejette la position de l’Argentine face à la tentative de putsch en Bolivie

La Havane, 1er juillet (Prensa Latina) Cuba a rejeté aujourd’hui une déclaration du Gouvernement argentin sur les événements survenus le 26 juin dernier en Bolivie où un groupe de militaires a tenté de briser l’ordre constitutionnel dans cette nation andine.

D’après un communiqué du ministère des Affaires étrangères (Minrex) de l’île des Caraïbes, la déclaration du Bureau du Président de la République argentine cherche à manipuler les événements ayant eu lieu à La Paz « pour tenter de justifier sa position provocatrice qui s’immisce dans les affaires intérieures d’autres États ».
Dans le même temps, le Minrex note que l’exécutif argentin est totalement isolé dans la région de l’Amérique latine et des Caraïbes en ce qui concerne la tentative de coup d’État en Bolivie.
Une fois de plus, le gouvernement argentin, sous la direction de Javier Milei, se livre à un discours calomnieux qui cherche à détourner l’attention des graves problèmes qu’engendrent ses politiques pour son peuple et vis-à-vis d’autres États, rapporte le communiqué du Minrex.
Pour sa part, le gouvernement plurinational de Bolivie a rejeté les « déclarations inamicales et téméraires » du Bureau de Milei, et a convoqué l’ambassadeur argentin à La Paz pour lui exprimer son mécontentement face à la position injurieuse de Buenos Aires.
La veille, le Bureau du Président de la République argentine a qualifié de « fausses allégations de coup d’État en Bolivie », alors que le 26 juin des militaires et des véhicules de combat ont pris la Place d’Armes à La Paz et ont fait part d’exigences politiques au gouvernement de Luis Arce.
peo/oda/lld

EN CONTINU
notes connexes