dimanche 14 juillet 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des forces progressistes d’Amérique latine soutiennent le Front populaire français

Paris, 4 juillet (Prensa Latina) Des politiciens et des partis progressistes latino-américains ont soutenu le Nouveau Front Populaire créé pour freiner l’essor de l’extrême droite aux élections législatives françaises, a souligné aujourd’hui le secteur des Relations Internationales de La France Insoumise (LFI)

Selon le responsable de ce secteur de LFI, Christian Rodriguez, les anciens présidents de l’Équateur et de l’Argentine, Rafael Correa et Alberto Fernández, respectivement, ont exprimé leur soutien au bloc LFI et des partis socialistes, Communiste et Europe Écologie les Verts.
Les deux anciens dirigeants ont exprimé l’importance d’empêcher l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite, incarnée en France par le Rassemblement National (RN), force qui aspire à la majorité parlementaire absolue au second tour des législatives de dimanche prochain.
Le Parti des travailleurs du Brésil (PT) a également défendu la lutte contre l’extrême droite en France, qu’il a définie dans un communiqué comme la bataille entre la civilisation et la barbarie.
Le Nouveau Front Populaire, deuxième au premier tour des élections pour élire les 577 députés de l’Assemblée Nationale, a lancé une proclamation appelant au soutien international.
Dans le texte, le bloc a dénoncé l’avancée en Europe de l’extrême droite et son discours de haine et de racisme.
Rodriguez a déclaré à Prensa Latina le danger de banaliser la menace de l’extrême droite.
Nous devons toujours recourir à l’histoire, dans ce cas, évoquer la création du Front populaire (gouverné de 1936 à 1938) dirigé par Léon Blum pour unir les diverses forces qui rejetaient le fascisme, nous savons tous ce qui s’est passé après, a-t-il commenté.
Pour nous, le concept est très clair, avec les idées de l’extrême droite on ne discute pas, on se bat, a-t-il insisté.
peo/mem/wmr

EN CONTINU
notes connexes