dimanche 14 juillet 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Chine critique le pillage des richesses syriennes par les États-Unis

Damas, 4 juillet (Prensa Latina) Le gouvernement chinois a exhorté aujourd'hui les États-Unis à mettre fin au déploiement illégal de troupes en Syrie et à cesser de piller les ressources de ce pays.

Citée par les médias syriens, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères du géant asiatique, Mao Ning, a dénoncé lors de sa conférence de presse quotidienne que l’armée états-unienne est impliquée dans le transport illégal de blé syrien, utilisant plus de 10 camions par jour pour la contrebande de céréales du pays.
Avant la guerre, en 2011, la Syrie produisait plus de 380 000 barils de pétrole brut par jour, mais ce chiffre a été réduit à 15 000, ce qui ne couvre que cinq pour cent des besoins du pays, tandis que 95 pour cent restants sont importés avec d’énormes difficultés en raison du blocus des États-Unis.
Les dommages causés au secteur pétrolier syrien à la suite des actes de pillage et de sabotage de Washington se sont élevés à 115,2 milliards de dollars, a récemment dénoncé le gouvernement de cette nation arabe.
De même, avant le conflit, le pays produisait des quantités suffisantes de blé pour sa propre consommation et l’exportation, mais la production a été réduite de cinq millions de tonnes à un peu plus d’un million en raison du retrait de près d’un million d’hectares du plan pour être dans des zones occupées par les États-Unis, que Damas accuse de piller cette richesse agricole.
Le Pentagone dispose d’au moins une douzaine de bases en Syrie, principalement dans les gisements de pétrole et de gaz de la région nord-est d’Al-Jazzira, principalement à Hassaké, tout en en maintenant une dans la région de Tanef, à la frontière avec l’Irak, pour empêcher toute communication terrestre entre ces deux nations.
La Syrie a dénoncé à plusieurs reprises que les forces des États-Unis entraînent et constituent des milices séparatistes et extrémistes pour continuer à déstabiliser le pays et prolonger la guerre.
peo/livp/jf/fm

EN CONTINU
notes connexes