dimanche 14 juillet 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Díaz-Canel critique le cynisme des États-Unis à l’égard de Cuba

La Havane, 10 juillet (Prensa Latina) Le président Miguel Díaz-Canel a affirmé hier que les actions terroristes contre Cuba élaborées depuis les États-Unis témoignent du cynisme impérial.

«Depuis bien longtemps, nous alertons les États-Unis sur les terroristes qui opèrent contre Cuba depuis la Floride. Cependant, ils continuent d’agir en toute impunité», a dénoncé le président sur le réseau social X.
Le chef de l’État a souligné que la position de cette nation correspond bien à un État parrainant le terrorisme, une désignation pourtant imposée à Cuba par Washington, et ce malgré un large rejet international.
Une enquête du ministère cubain de l’Intérieur (Minint), publiée lundi, a déterminé la participation directe d’organisations violentes du sud de la Floride à une opération terroriste déjouée contre la plus grande des Antilles.
Intervenant dans une émission spéciale diffusée sur la télévision nationale, le colonel Víctor Álvarez, deuxième chef du Corps spécialisé de la Direction générale des enquêtes criminelles du Ministère de l’Intérieur, a expliqué que de tels événements avaient été signalés à plusieurs reprises aux autorités étasuniennes.
Le colonel Álvarez a expliqué que la capture en décembre 2023 du citoyen Ardenys García Álvarez, 40 ans, après son entrée illégale sur le territoire par le nord de la province occidentale de Matanzas, a donné lieu à une enquête permettant de confirmer ses objectifs et d’identifier ses financiers et complices.
Ardenys García Álvarez, originaire de la province de Cienfuegos (centre-sud), a émigré illégalement aux États-Unis en 2014 et, en décembre 2023, a introduit clandestinement des armes et des munitions à Cuba dans le but de commettre des actes terroristes, a-t-il signalé.
L’enquête a montré que cette action a été planifiée, organisée, soutenue et financée par un groupe de terroristes cubains basés aux États-Unis, dont certains ont mené d’autres actions de cette nature à Cuba, a-t-il indiqué.
Il a également noté que ces actes ont été signalés à plusieurs reprises aux autorités nord-américaines et aux forces de l’ordre de ce pays.
peo/livp/mem/mks

EN CONTINU
notes connexes